S'identifier

Chloé Saada étudiante en 5ème année participe à la bourse Bayer Care 4 Cattle


 

Dans le cadre de sa thèse, Chloé Saada (étudiante en 5ème année à l'ENVT) participe à la bourse Bayer Care 4 Cattle qui met en concurrence différents projets concernant le bien-être animal (BEA).

La thèse de Chloé porte sur un modèle de simulation de palpation transrectale chez la vache. L’obtention de la bourse permettra d’améliorer le prototype, de développer la simulation au sein de l’ENVT donc de minimiser l’utilisation animale à des fins pédagogiques.

Pour soutenir son projet cliquer sur ce lien et mettre un "like" sur le projet : Démocratiser l’apprentissage par simulation pour la palpation transrectale chez la vache.

 

  • Description du projet :  Démocratiser l’apprentissage par simulation pour la palpation transrectale chez la vache

La palpation transrectale est un acte médical dont la maîtrise est indispensable à tout vétérinaire exerçant auprès des bovins. Toutefois, l’apprentissage de cet acte se heurte à des difficultés d’ordre pédagogique, pratique et surtout éthique. De nombreux étudiants s’auto-limitent dans la réalisation de ces examens sur l’animal par peur de perturber voire de blesser l’animal, et brident ainsi leur apprentissage et leurs futures compétences sur le terrain.

Ainsi, pour améliorer l’efficacité pédagogique et l’éthique (3R : réduire), Chloé a entreprit de créer un modèle de simulation accessible d’un point de vue économique, permettant aux étudiants d’avoir une première approche de la palpation et de rentabiliser au mieux leurs premières expériences sur le terrain.

Pour faire face au nombre croissant d’étudiants dans les écoles vétérinaires françaises (436 places aux concours d’entrée en 2006, 554 en 2017, 636 en 2019…), le modèle créé doit pouvoir être utilisé simultanément par des groupes d’étudiants et donc être, fabriqué en plusieurs exemplaires. Contrairement aux modèles commerciaux (Haptic cow Virtalis® > 60 000€, Breed’n Betsy® > 20 000€...), le modèle créé relève de l’innovation frugale : il nécessite un investissement minime (estimé à 500€) et s’inscrit dans une démarche éco-responsable par l’utilisation de matériaux de récupération (coton, latex, plastiques, tissus, cartons…).

Les premières séances avec le modèle ont été bien accueillies par les étudiants qui souhaitent intégrer cette simulation de manière définitive dans le cursus.

Date de publication: 
Samedi, 23 Novembre, 2019