S'identifier

Musée d'anatomie de l'ENVT

Le site du musée d'anatomie Paul Lucien Montané

 

 

Après le succès de la première nuit au musée, organisée en mai 2014 et dédiée aux modèles anatomiques en papier mâché du Dr Louis Thomas Auzoux, l’unité pédagogique d’anatomie-imagerie de l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse a réitéré cette manifestation, dans une version 2015, mettant à l’honneur les moulages anatomiques du Professeur Paul Lucien Montané.

Un musée au nom du père de l’anatomie régionale : Paul Lucien Montané.

Pour rendre hommage au travail remarquable du Professeur Paul Lucien Montané, l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse a décidé d’associer son nom à son musée d’anatomie. Dorénavant les étudiants vétérinaires viendront donc parfaire leur enseignement d’anatomie et d’ostéologie comparée au sein du musée Paul Lucien Montané.

 

A gauche : Le Dr Giovanni Mogicato et Grégoire Saint-Léger dévoilant la plaque apposée à l’entrée du musée en hommage à Paul Lucien Montané
A droite : Jean-Claude Brethes, Directeur par intérim coupant le ruban du musée Paul Lucien Montané

 

Paul Lucien Montané (1858-1916), a été professeur d’anatomie à l’école vétérinaire de Toulouse. Pendant son professorat, il a modifié l’enseignement de l’anatomie vétérinaire en apportant une approche régionale afin d’enseigner des savoirs plus adaptés à la pratique médicale.

Ses ouvrages sur l’anatomie régionale des animaux domestiques sont devenus des références pour l’enseignement de l’anatomie, encore de nos jours. Pour lui, c’est ensemble, dans une région du corps, que les organes doivent pouvoir être évoqués.

Ses travaux ont été poursuivis par ses disciples Edouard Bourdelle et Clément Bressou qui, allant à Alfort, ont exporté la méthode de leur maitre encore enseignée aujourd’hui.

Paul Lucien Montané s’est beaucoup investi dans son rôle de professeur d’anatomie. Il a révolutionné l’enseignement anatomique en proposant à ses élèves des moulages en adéquation avec ses méthodes.

Fabriqués en papier mâché et portant essentiellement sur le cheval, ces derniers n’étaient pas destinés à être manipulés. Ils étaient exposés et utilisés comme outil pédagogique visuel dans les salles de dissection.

 

 

Une soirée articulée entre découverte des moulages anatomiques et conférences sur Paul Lucien Montané

Dès le début de la soirée, l’assistance a pu découvrir les moulages réalisés par Montané et s’émouvoir sur les nombreuses ressources patrimoniales du musée de l’ENVT, avant de prendre place au cœur même du musée pour deux conférences portant sur l’anatomie régionale et les travaux de cet illustre anatomiste.

 

 

Marie Brosset, étudiante vétérinaire, réalisant sa thèse d’exercice sur les travaux de Paul Lucien Montané ainsi que Grégoire Saint-Léger, étudiant en Licence Professionnelle "Images & Histoire" de l'Université Toulouse Jean Jaurès et stagiaire durant 3 mois au sein de l’équipe d’anatomie de l’ENVT, ont présenté l’illustre anatomiste et ses travaux.

 

Marie Brosset et Grégoire Saint-Léger.

 

De son côté, le Professeur Christophe Degueurce, enseignant-chercheur à l’ENVA, Conservateur du Musée Fragonard d’Alfort et vice-président de la Société française d’histoire de la médecine et des sciences vétérinaires, a articulé sa conférence sur les techniques anatomiques et l’importance de  l’anatomie régionale en médecine vétérinaire.

 

Le Professeur Christophe Degueurce.

 

En conclusion, cette seconde nuit au musée Paul Lucien Montané a été, une fois de plus, un véritable succès. A la demande générale des participants, la troisième édition est d’ores et déjà programmée pour mai 2016. Le thème reste pour le moment secret mais s’articulerait, dit-on, autour d’aquarelles.

A vos agendas…

 

Les organisateurs et conférenciers de la seconde nuit au musée autour du Directeur par intérim de l’ENVT (de gauche à droite) : Pr Christophe Degueurce, Jean-Claude Brethes, Dr Giovanni Mogicato, Grégoire Saint-Léger et Marie Brosset

 

 

 

 

 

Responsable de publication : Dominique Béchu, service communication INP-ENVT