S'identifier

UDEAR

 

 

  • Comprendre la différenciation terminale des kératinocytes épidermiques humains et plus particulièrement la cornification, en relation avec les affections et maladies hyperkératosiques de l’épiderme, notamment la dermatite atopique et le psoriasis mais également diverses ichtyoses.
  • Comprendre les mécanismes auto-immuns de la polyarthrite rhumatoïde (rhumatisme inflammatoire chronique évolutif fréquent et grave), et en particulier le rôle d’une famille d’auto-anticorps associés à cette maladie.

La stratégie de recherche repose sur

  • L’identification et la caractérisation d’acteurs protéiques, structuraux ou enzymatiques, tels que cornéodesmosine ou peptidyl-arginine désiminases, impliqués dans les stades les plus tardifs de la différenciation épidermique,
  • L’identification des cibles antigéniques protéiques (tels (pro)filaggrines puis fibrine désiminée synoviale) d’auto-anticorps très spécifiques de la polyarthrite rhumatoïde,

 

 

Autoimmunité polyarthrite Rhumatoïde, différenciation épidermique, Barrière épidermique, Différenciation terminale du kératinocyte

 

  • Groupe 1 : Barrière Epidermique (resp JONCA Nathalie)
  • Groupe 2 : Différenciation terminale du kératinocyte (resp SIMON Michel)
  • Groupe 3 : Auto-anticorps anti-protéines citrullinées (resp NOGUEIRA Leono)
  • Groupe 4 : Epithéliums, physiopathologie et génétiques oculaires (resp CALVAS Patrick)
     

 

  • Scientifiques (enseignants-chercheurs et chercheurs) : 15
  • ITA ( ingénieurs, techniciens adminstratifs : 17
  • Docs et post docs : 3

L’enseignant chercheur de l’ENVT contribue au titre d’activité scientifique individuelle à l’équipe 2 "Différenciation terminale du kératinocyte".